La Méditation zen, le zazen

La Méditation Zen qu’est-ce que c’est?

La méditation Zen est une technique de méditation qui nous vient directement des techniques Bouddhiste. La méditation Zen est aussi appelée Zazen.
Il y a diverses techniques de méditation dans la méditation Zen.

Histoire de la méditation Zen

Introduit en Chine au sixième siècle par un moine Indien Bodhidarma, le Bouddhisme arriva au Japon un siècle plus tard devenant le Zen.
L’approche Zen du bouddhisme s’appuie essentiellement sur l’importance de la pratique de la méditation qui est, selon eux, l’ingrédient clé pour éveiller notre nature véritable, notre compassion et notre sagesse. Pour éveiller la nature de Bouddha en chacun, le Zen approche le bouddhisme de manière très simple, épurée et directe. Pas de rituels, de chants sacrés, de vénérations, juste la pratique individuelle ou collective de la méditation telle que l’enseignent le Bouddha. L’Eveil est donc ici aussi le but recherché en commençant par contrôler et réguler son mental puis son attention.
Lorsque nous disons atteindre la « nature de Bouddha en chacun », cela représente notre faculté à tous d’être totalement libre de toutes pensées parasites, pleinement présent dans l’instant, simplement éveillé.

En savoir plus sur l’histoire de la méditation.

La méditation Zen plus en détails

La méditation zen ressemble beaucoup à la pleine conscience car il s’agit de se concentrer sur la présence. La différence est que la pleine conscience consiste à se concentrer souvent sur un objet spécifique et la méditation zen implique une prise de conscience générale par la non identification aux processus physique et mentale.
On dit que c’est l’art de ne pas penser. Car contrairement à la méditation bienveillante et compatissante (qui met l’accent sur l’exercice de la compassion en utilisant la pensée) ou à la méditation mantra (qui implique la récitation d’un mantra encore une fois en utilisant la pensée), la méditation zen implique une prise de conscience des processus physiques et mentaux en cours par la désidentification avec toutes formes de pensées.
Les personnes qui pratiquent la méditation zen tentent alors d’élargir leur champ d’attention pour accéder à cette espace de paix qui s’ouvre dans une pratique assidue de la méditation.
La méditation zen implique souvent de garder les yeux semi-ouverts, ce qui est différent de la plupart des autres formes de méditation qui encouragent la fermeture des yeux.
Au fil du temps, ils apprennent à garder leur esprit à l’écart dans cet espace de paix.

Quelle position lors de la méditation Zen

La position : La position recommandée pour la pratique de la méditation Zen est la position assise en Lotus ou semi-lotus, le dos bien droit et la main posées sur les cuisses ou alors les mains posées l’un sur l’autre avec les pouces se rejoignent. L’utilisation d’un coussin est aussi recommandée question de confort. Certain pourront opter pour une chaise si besoin tout en faisant bien attention à garder son dos bien droit et ne pas s’endormir pendant la pratique.

Quelles sont les principales techniques ?

• Observation du souffle Zen

La conscience est dirigée sur l’observation du souffle et plus particulièrement la manière dont il entre et sort de la région du ventre. On peut aussi observer le contact de l’air avec les narines et ici aussi les mouvements de va et vient.
Cette méthode favorise un sentiment constant de présence et de vigilance.
A chaque apparition d’une pensée, revenir simplement à l’observation de la respiration. Ne pas se juger, c’est tout à fait normal de partir dans ses pensées, revenir simplement sur l’observation de la respiration autant de fois que nécessaire.
Avec le temps les espaces entre les pensées se feront de plus en plus larges et une paix plus profonde commencera à s’installer.

• La conscience tranquille Zen

Cette forme de méditation ne repose pas sur un point central tel que le souffle. Ici, les pratiquants apprennent à laisser les pensées circuler dans leur esprit sans jugement, sans saisie ni rejet. Les Japonais appellent cette pratique shikantaza, ou «juste assise». Cette technique de méditation bouddhiste zen est pratiquée sans objet de méditation, ancre ou contenu. Cette technique est un mélange de méditation pleine conscience avec de la méditation contemplative.
Les enseignements soulignent qu’il n’y a pas de but en soi. Le méditant « s’assied simplement » et permet à son esprit d’être simplement. Il est important que les praticiens comprennent que zazen n’est pas un moyen de parvenir à une fin, mais bien une fin.
Si une pensée apparaît ici, laissez-la passer tel un nuage dans le vaste ciel que vous représentez, rester en tant qu’observateur de ce qui se passe sans l’attacher ou s’identifier à telle pensée ou à telle sensation.

• La méditation de groupe

Les pratiquants avancés peuvent pratiquer la méditation de groupe dans les centres de méditation ou les temples. Les Japonais appellent cette pratique sesshin. Pendant cette période de méditation intensive, les pratiquants consacrent la majeure partie de leur temps à la méditation assise. Chaque session dure environ 30 à 50 minutes, alternant méditation à pied, petites pauses et repas. Les repas sont pris en silence dans le cadre de la pratique. De brèves périodes de travail sont également effectuées consciencieusement. Ce type de retraite de méditation s’apparente beaucoup aux retraites de méditation Vipassana présentent au quatre coin du globe ou ici aussi le silence et la rigueur sont des règles de base.

Rejoignez-nous sur facebook
Méditaum
Parlons méditation
retraite
Trouver une retraite de méditation
conférences développement personnel
Trouver un centre de méditation

Commentaires

mood_bad
  • Pas de commentaire ». ».
  • Ajouter UN commentaire